Rechercher

Hypnose et ThetaHealing : complémentaires ?

Avant de changer sa vie et celles d’autres personnes en créant la technique du ThetaHealing, Vianna Stibal était mariée avec un hypnothérapeute auprès de qui elle a beaucoup appris sur l’hypnose. C’est une des raisons pour laquelle le ThetaHealing, technique de guérison énergétique passant par un état de méditation profond, et l’hypnose partagent un certain nombre de points.


Il ne s’agira pas dans cet article de préférer l’un des deux, mais bien de faire un état des lieux sur ce qu’est l’hypnose et le ThetaHealing et quels peuvent être les points communs et les différences. Les deux pratiques ont leurs avantages, aucune d'elles n’a d’inconvénients. Seulement, selon les besoins, une peut sembler plus adaptée.


Nous parlerons ici de client ou de patient pour parler de l’individu sur qui est pratiqué l’une des deux techniques afin de ne chiffonner personne.


Retour sur l’hypnose et le ThetaHealing


Hypnose : état de conscience modifié


L’hypnose est un état de conscience modifié qui peut servir de thérapie à l’individu qui est alors entre un état de veille et un état de sommeil. Cet état de conscience modifié est le même retrouvé dans certains rêves, la relaxation ou encore la méditation.


Ainsi, l’hypnose permet d’accéder au subconscient par cet état de conscience modifié. Le subconscient loge tout ce qui échappe à notre contrôle et a des conséquences sur nos comportements et nos schémas de pensées, de croyances, etc.


En état d’hypnose, notre vigilance n’est pas celle habituelle c’est-à-dire celle qui nous permet de raisonner et de vivre au quotidien. L’individu est placé dans un environnement calme, sans stimuli externes trop intenses. Ainsi, sans informations de la part de l’extérieur, le cerveau en produit de lui-même mais pas de n’importe où ni qui n’existe pas : il vient puiser des images dans le subconscient. Car le cerveau ne peut pas créer quelque chose qu’il ne connaît pas.

Ainsi, non sollicitée par des stimuli incessants, la vigilance met tout son effort sur un sujet ou un objet très restreint. De cette façon, l’individu qui est hypnotisé, ne fait plus du tout attention à la réalité extérieure sauf à la voix de l’hypnotiseur qu’il a intériorisée en portant son attention dessus.


Loin des idées selon lesquelles l’hypnose agirait “magiquement” sans le moindre effort, il s’agit seulement d’une capacité à connaître l’hypnose et oser se laisser guider.


ThetaHealing : accès à un état de conscience modifié par le praticien


Le ThetaHealing est également une technique énergétique qui permet des guérisons par l’accès à un état de conscience modifié. Seulement ici, c’est le praticien qui rentre dans cet état, et non le client (ou le patient) comme c’est le cas pour l’hypnose. Le praticien va alors canaliser l’énergie pour effectuer des guérisons ou une libération de croyances limitantes.


Cette technique peut être faite sur soi-même ou aux autres et elle va agir sur notre spiritualité, nos émotions, notre psychique et notre physique. Et de la même manière que dans l’hypnose, nous pouvons atteindre le subconscient par notamment les ondes cérébrales thêta.


Un des objectifs des séances ou soins de ThetaHealing, c’est notamment d’identifier des croyances liminantes et les remplacer par des croyances positives. Ceci peut amener du profond bien-être après des années de souffrance émotionnelle qui peut aussi se retranscrire au niveau physique. Ainsi, une harmonie intérieure et une vraie paix pourront s’instaurer pour amener la personne vers de nouveaux schémas de comportement positifs.


Quand on se forme au ThetaHealing, on peut apprendre à faire la reprogrammation du subconscient soi-même. On apprend d’abord à atteindre et à maîtriser l’onde cérébrale thêta et à changer ainsi sa pensée quotidienne et, dans son ensemble, à changer sa réalité. Ensuite, on enseigne comment on libère des blocages et des croyances limitantes. Plein d’exercices pratiques viennent étayer l’enseignement théorique pour permettre un apprentissage rapide.


Les ondes cérébrales thêta


Par divers exercices, nous pouvons influencer nos ondes cérébrales et obtenir différents bénéfices avec les ondes cérébrales détendues. Pour rappel, l’onde thêta est atteinte dans un état de méditation profond pendant lequel le client ou le praticien reçoit des informations. Ces informations peuvent être utilisées pour agir sur ses croyances et ses pensées si on souhaite notamment les modifier.


L’état thêta correspond au ralentissement de ces ondes et en ThetaHealing on apprend à les ralentir quand on se forme. En hypnose, on met le client dans cette onde thêta en ayant souvent recours à la méditation.


On observe la même sensation que lorsque nous sommes à moitié éveillés ou lorsque nous rêvons. La seule différence est que la perception sensorielle n’est pas limitée.


Les ondes thêta et les ondes gamma font partie des cinq autres ondes cérébrales. L’onde alpha correspond à un état méditatif avec une fréquence de 7 à 14 cycles par secondes, alors que l’onde bêta est dominante plutôt en état d’alerte et d’activité caractérisé par une fréquence de 14 à 21 cycles par seconde. L’onde gamma, avec une fréquence de plus de 40 secondes s’active au moment d’un apprentissage, d’un traitement d’informations ou bien d’un moment de concentration intense. Enfin, l’onde delta est observée au moment d’un sommeil profond dont la fréquence est de 0 à 4 cycles par seconde. L’onde thêta au moment de l’endormissement. Ainsi, en fonction de l’activité en cours, ce sont certaines ondes qui seraient plus ou moins dominantes.


Des études ont montré que l’onde thêta permettait d’accéder au subconscient qui enfermait les croyances, les expériences, les habitudes et les sentiments.


En hypnose, on utilise l’onde thêta pour changer certaines croyances, ainsi que pour induire l’état de relaxation profonde ou encore pour se relier à notre subconscient.


A la différence de l’hypnose où on observe les seules ondes thêta, le praticien en ThetaHealing alterne entre les ondes thêta et les ondes gamma. Cet état est extrêmement intéressant car il provoque la réception de beaucoup d’informations, sous forme de ressenti, de visualisations ou de messages. C’est un état de connexion profonde à l’énergie qui traverse le tout ou la conscience universelle. Le plus on développe notre connexion grâce à cet état, le plus on reçoit des informations. Et n’oublions pas que tout est infomation ! Pour citer Francis Crick, le co-découvreur de l’ADN, “les informations du présent peuvent changer le passé”.


Ce que l’hypnose et le ThetaHealing ont en commun et de différent à la fois


Similitudes


L’hypnose et le ThetaHealing sont tous deux des moyens qui permettent d’accéder au subconscient pour changer les croyances et les pensées négatives et tous deux utilisent l’onde cérébrale thêta pour apporter une guérison psychique et physique. Qu’il s’agisse de modification de croyances et d’habitudes, de gestion de traumas ou de guérison de phobies par exemple, les deux techniques tendent à amener harmonie et bien-être.


Pratiquer sur soi-même

Les deux techniques peuvent être faites sur soi-même à condition de s’être formée et de savoir comment faire.


Efficacité

L’hypnose et le ThetaHealing semblent être tous deux très efficaces contre le stress en ce qu’ils induisent tous les deux un état de relaxation permettant de réduire l’attention portée à des stimuli stressants.


Différences


Même si les deux techniques permettent d’accéder à un état de conscience modifié dans lequel on reçoit des informations de notre subconscient, le ThetaHealing nous permet de canaliser des informations de l’énergie qui traverse le tout ou la conscience universelle. C’est surtout en se formant qu'on développe ces capacités à ressentir ou visualiser des infomations venant de la source. L’objectif ici est non seulement de guérir émotionnellement ou phyiquement mais d’être guidé au quotidien, dans chacun de nos gestes. Les formations en ThetaHealing sont structurées pour développer notre intuition et nos sens. C’est notamment en faisant plein d’exercices pratiques qu’on y arrive, surtout en apprenant à nous connecter aux autres.


Mais alors que choisir ?


Bien que tout le monde puisse le faire à soi-même ou à autrui, le choix d’orientation vers l’une de ces deux techniques va se faire selon ses attentes et ses besoins. Dans tous les cas, si on cherche à se libérer de schémas de comportements ou à atteindre une certaine sagesse, l’hypnose et le ThetaHealing sont adaptés.


En apprenant à connaître et comprendre votre système de croyances, vous pourrez voir quelle méthode est adaptée et préférable pour vous. En effet, si vous cherchez une guérison plutôt émotionnelle, physique et spirituelle à la fois le ThetaHealing convient parfaitement. Si vous cherchez en revanche à faire un travail plus en profondeur notamment dans le subconscient sans faire intervenir la spiritualité l’hypnothérapie peut convenir.



6 vues0 commentaire